Communiqué de Presse Friesen Press
Drummondville-Québec


ENSEIGNER LA PRÉVENTION DU SUICIDE DES ENFANTS AUX PERSONNES QUI VIVENT OU TRAVAILLENT AVEC DES JEUNES, EN UTILISANT LA FICTION


Récente auteure vise droit au coeur avec une nouvelle fiction: Akkad et Xai, l’ange et la rebelle.


L'augmentation spectaculaire du taux de suicide en fait la deuxième cause de décès parmi les jeunes dans le monde entier. Selon des statistiques récentes, une dizaine d’enfants de moins de 19 ans se suicident chaque jour, et beaucoup d’autres échouent. Reconnaissant le besoin d'éduquer les gens, l'auteur Danielle Jaworowski a écrit une histoire qui s'écarte du manuel typique sur ce sujet, et qui nous affecte tous.


Akkad et Xai, écrit en français par Jaworowski, publié par FriesenPress, est un roman fictif qui explore le voyage entre deux personnages interconnectés, Akkad, un ange gardien, et Xai, sa protégée. Leur parcours, et parfois leurs relations conflictuelles, représentent un récit plus vaste qui met en lumière le problème réel du suicide chez les enfants. Xai, qui a le sentiment de vivre dans le corps d'une inconnue, illustre avec délicatesse la douleur et les conflits attribués aux victimes de maladie mentale et de suicide. Cette mise en garde destinée aux parents, éducateurs et autres personnes travaillant avec des jeunes, est à la fois cocasse et touchante, soulignant ainsi l’importance cruciale d’être connecté aux enfants.


Akkad et Xai est actuellement disponible en français et se vend dans les librairies de FriesenPress, d'Amazon, et dans la plupart des magasins de livres. L'édition eBook est disponible pour le téléchargement chez Kindle, Nook, iBookstore, Kobo, Google Play Books et tout appareil compatible avec le format PDF. Le lancement et la signature des livres ont eu lieu le jeudi 8 janvier 2015 à la Fabrique à Drummondville, au Québec.


À propos de l'auteur :


Danielle Jaworowski est une enseignante à la retraite. Maintenant, pour la première fois, elle raconte une histoire en utilisant le mot écrit, estimant :


« qu’il faut connaitre son propre coeur afin de transmettre son message. »


Ce roman est dédié à Robin Williams, décédée en août 2014